Meksyk, lekcja pokory dla Ferrari

Żaden z dwóch SF15-T Scuderia Ferrari nie dotarł do Meksyku, ale Maurizio Arrivabene pozostaje pewny siebie podczas dwóch ostatnich wyścigów w tym roku.

opublikowany 03/11/2015 à 16:29

Pierre Tassel

0 Zobacz komentarze)

Meksyk, lekcja pokory dla Ferrari

Le double abandon de Sebastian Vettel, sorti de la piste, et Kimi Räikkönen, impliqué dans un contact avec son compatriote Valtteri Bottas (Williams), est une première pour la Stabilny Ferrari depuis l’Australie en 2006. Un résultat blanc qui n’arrange pas les affaires de l’Allemand dans la lutte pour la seconde place au championnat.

« La voiture était bonne en général, nous étions rapides, le rythme était prometteur et nous étions très proches de Mercedes. J’ai tout essayé pour revenir. " confesse le quadruple champion du monde, après sa crevaison dans le premier tour après un contact avec Daniel Ricciardo, puis une première sortie de piste sans conséquences. « Une trop grande attaque est probablement la bonne explication pour mon erreur. » poursuit Vettel, parti à la faute au niveau du virage n°7, avant de percuter les barrières de protection.

Un scénario catastrophe pour Ferrari, mais qui permet à l’écurie italienne de garder les pieds sur terre selon son Team Principal Maurizio Arrivabene. « Au cours de cette saison, nous avions déjà réussi à tutoyer les sommets. Cette fois, nous avons atteint le fond. Mais la course de dimanche a été une leçon d’humilité que nous devons mettre à profit et qui va davantage lier l’équipe.

J’avais déjà vu samedi comment elle peut réagir face aux difficultés, en remplaçant à la fois le moteur et la boîte de vitesses en si peu de temps. Aujourd’hui, nous ne blâmons personne : nous sommes une équipe, nous perdons et gagnons ensemble. Cela ne change pas nos objectifs : Sebastian peut encore rattraper Rosberg au classement Pilotes et Kimi peut faire la même chose avec Bottas. "

Zapoznaj się z raportem i analizą Grand Prix Meksyku, przygotowanym przez naszych specjalnych korespondentów z Meksyku, w numerze 2036 AUTOhebdo, już dostępnym w wersji cyfroweji jutro w kioskach.

0 Zobacz komentarze)